Les 5 grands défis du SCoT

L’objet du SCoT est l’aménagement et la planification du territoire à l’horizon d’une vingtaine d’années. Il permet de fédérer, à travers un projet de territoire, plusieurs intercommunalités appartenant à un même bassin de vie. A l'issue du diagnostic territorial réalisé en 2009-2010, les élus du territoire ont retenu 5 grands défis à l'élaboration du SCoT.

 

 

 

Défi n°1 : La richesse de l'environnement à protéger comme source d'attractivité économique et sociale.

 

Un capital nature et paysage à la base du développement. L'environnement est la matière première indispensable des trois principaux moteurs du développement de l'Aire Gapençaise (habitat, développement économique -dont agriculture-, tourisme). Ce capital est donc une source d'attractivité économique et sociale et constitue également une vitrine pour l'Aire Gapençaise.

 

Dans cette logique, le SCoT soutient et met en avant:

  • la constitution d'une trame verte et bleue,
  • la reconnaissance du potentiel des énergies renouvelables,
  • la protection des espaces agricoles.

 

 

 

Défi n°2 : La protection et la valorisation de l'agriculture.

  • Des critères pour préserver et valoriser l'agriculture: réaffirmant l’importance de l’agriculture sur son territoire, le SCoT invite à réfléchir, à l’échelle de l’Aire Gapençaise, aux évolutions de cette activité économique prépondérante.
  • Le projet agriculture sous l'angle économique: si le SCoT n'est pas à l'origine du projet agricole local, il permet de réfléchir à l'avenir de l'agriculture de montagne (devenir des filières, positionnement des produits locaux...).
  • Les espaces agricoles sous l'angle du foncier: la protection du foncier agricole devient prioritaire pour pérenniser et renforcer l’agriculture de l’Aire Gapençaise.

 

 

 

Défi n°3 : L'harmonisation territoriale et le développement équilibré du territoire.

 

Il s'agit de répondre aux besoins des habitants et à leurs usages du territoire (se loger, travailler, se déplacer...).

 

Mettant en avant la solidarité territoriale et la complémentarité plutôt que la concurrence, les élus formulent des priorités dans les politiques d'habitat, d'économie, de déplacements, d'aménagement numérique du territoire...

 

 

 

Défi n°4 : La pérennité et la diffusion des activités touristiques.

 

Désormais, les grands projets structurants qui font l’objet de la procédure UTN (unités touristiques nouvelles) doivent trouver une traduction dans le SCoT.

 

Le tourisme hivernal et le ski sont un pilier de l’économie haut-alpine. Pour cette activité structurante, des questions doivent trouver des réponses dans le SCoT : pérennisation du modèle de développement économique, perspectives de croissance et d’équipement, respect de l’environnement, impacts prévisibles du changement climatique.

 

Parallèlement, les activités de pleine nature sont de plus en plus présentes sur le territoire, elles sont garantes de la fréquentation estivale et d'une montagne pratiquée aux quatre saisons.

Elles sont un vecteur indispensable de diversification, pour un tourisme "doux", plus diffus sur le territoire, et moins dépendant de la saisonnalité.

 

 

Défi n°5 : Le maintien de la qualité du paysage et du cadre de vie.

 

Le paysage est la principale "rente" de l'Aire Gapençaise. L'objectif est de bâtir une démarche partagée par les acteurs du territoire afin de comprendre les paysages de l'Aire Gapençaise, de connaître leurs origines, leurs évolutions et leurs devenirs possibles.


Télécharger
Les défis du SCoT de l'Aire Gapençaise sont téléchargeables ici.
Défis SCOT.pdf
Document Adobe Acrobat 2.6 MB