Le Système d’Information Géographique (SIG)

Un SIG permet de gérer des informations géolocalisées, d’effectuer des analyses par « croisements » entre les différentes couches thématiques (ou « couches d’informations ») intégrées dans ce SIG, et de les restituer sous la forme de cartographies qui en favorisent la lecture et la compréhension.

 

Le SIG déployé par le Syndicat mixte du SCoT permet ainsi de mieux appréhender le territoire de l’Aire Gapençaise, ses phénomènes spatiaux, ses évolutions. Il intègre de multiples couches d’informations utiles aux missions du Syndicat mixte du SCoT : fonds de plans, données cadastrales, documents d’urbanisme numérisés et zonages réglementaires, réseaux et équipements, bases de données thématiques sur le logement, l’économie, l’agriculture, le tourisme, l’occupation des sols, etc. Il inclut notamment des couches d’informations géographiques créées par le Syndicat mixte lui-même pour les besoins de ses missions.


 

Le SIG constitue donc un outil d’analyse et d’aide à la décision au service des agents, élus, collectivités membres et partenaires du Syndicat mixte du SCoT de l’Aire Gapençaise. Il est à la base d’un système d’observation territoriale.

 

 

Le Système d’Information Géographique du SCoT est notamment utilisé en tant que :

  • outil d’accompagnement des collectivités révisant leur document d’urbanisme, et d’aide à la décision dans le cadre des avis que doit produire le Syndicat mixte du SCoT en tant que Personne Publique Associée (PPA) :
    • analyse des gisements fonciers disponibles au sein des documents d’urbanisme locaux,
    • analyse des tènements bâtis sur une période donnée,
    • analyse des projets locaux devant être compatibles avec le SCoT,
  •  outil d’aide à la décision, de planification et de suivi :
    • analyse des projets de documents de rang supérieur,
    • élaboration d’atlas (ex : atlas du foncier économique),
    • observation territoriale,
    • analyses diachroniques (évolutions dans le temps des faits sociaux, économiques, anthropiques, etc.)
    • mise en œuvre d’indicateurs de « suivi - évaluation » du Schéma de Cohérence Territoriale, dans le cadre des exigences réglementaires en termes d’« analyse des résultats de l'application du schéma, notamment en matière d'environnement, de transports et de déplacements, de maîtrise de la consommation de l'espace et d'implantations commerciales ».

Le Syndicat mixte du SCoT de l’Aire Gapençaise a bénéficié du concours financier du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la mise en place de son SIG.